Retour

Les traitements

Immunothérapie contre le cancer de la tête et du cou

5 minutes de lecture


Si vous avez reçu un diagnostic de cancer de la tête et du cou, sachez qu’il existe de nombreuses options de traitement. Dans cet article, nous décrirons ces options, en mettant l’accent sur l’immunothérapie.


1

Comment le cancer de la tête et du cou est-il traité?

 

Les cancers de la tête et du cou commencent le plus souvent dans les cellules épidermoïdes, c’est-à-dire des cellules plates qui tapissent la bouche, le nez ou la gorge. On les appelle aussi carcinomes épidermoïdes. Les principales options de traitement sont les suivantes :

  • Chirurgie – retrait des cellules cancéreuses
  • Radiation – utilisation de rayons à haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses
  • Chimiothérapie – utilisation de médicaments pour détruire les cellules cancéreuses
  • Anticorps monoclonaux (aussi appelés immunothérapie) – utilisation du système immunitaire de l’organisme pour lutter contre le cancer
  • Inhibiteurs de la tyrosine kinase – inhibent l’action d’une protéine spécifique des cellules cancéreuses, ce qui peut ensuite ralentir ou stopper la croissance des cellules cancéreuses

2

Traitements ciblés

 

Les anticorps monoclonaux et les inhibiteurs de la tyrosine kinase sont des types de traitements ciblés puisqu’ils ciblent des protéines spécifiques qui permettent aux cellules cancéreuses de croître.


3

Choisir votre plan de traitement

Le cancer de la tête et du cou diffère d’une personne à une autre. Votre médecin devra donc tenir compte de facteurs qui vous sont propres pour établir un plan de traitement personnalisé, y compris le siège de votre cancer, son stade et votre état de santé général.
 

Votre médecin fera également des analyses de sang pour établir un profil biologique de votre cancer, ce qui lui donnera plus d’information sur le comportement de votre tumeur. Cela aidera à déterminer si vous êtes un bon candidat ou une bonne candidate pour certains traitements, comme l’immunothérapie.

Ce que vous devez savoir :

Il existe de nombreux types différents de cancer de la tête et du cou, selon l’endroit où il commence. Votre plan de traitement dépendra de votre type de cancer.


4

Qu’est-ce que l’immunothérapie et comment agit-elle?

Normalement, notre système immunitaire protège notre corps contre les envahisseurs extérieurs (comme les bactéries et les virus) et les cellules malsaines qui causent le cancer.

 

Toutefois, certaines cellules cancéreuses parviennent à se « cacher » parce qu’elles ressemblent beaucoup à des cellules normales. L’immunothérapie aide le système immunitaire de l’organisme à combattre le cancer.

 

Les immunothérapies actuellement disponibles pour les cancers de la tête et du cou appartiennent à un groupe de médicaments appelé anticorps monoclonaux. Ces anticorps se lient à un endroit unique (appelé antigène), comme une clé dans une serrure.

 

Ils agissent d’une de deux façons :

En se liant à un antigène à la surface de certaines cellules tumorales, la cellule tumorale ne peut plus recevoir les messages dont elle a besoin pour croître.

Les lymphocytes T se déplacent dans votre corps et attaquent des cellules qui ne font normalement pas partie de vous, mais certains cancers peuvent « induire en erreur » les lymphocytes T et les empêcher d’attaquer en les désactivant.

 

Les anticorps monoclonaux se lient soit aux lymphocytes T soit aux cellules cancéreuses, ainsi la cellule tumorale ne peut plus désactiver vos lymphocytes T – ce qui signifie que le cancer ne peut plus se « cacher » de votre système immunitaire.

 

Les lymphocytes T peuvent alors faire leur travail et attaquer les cellules cancéreuses.

 

L’immunothérapie peut être offerte seule ou en association avec d’autres traitements (comme la radiothérapie et la chimiothérapie) lorsque le cancer est avancé, s’est propagé ou est réapparu et ne peut être retiré par chirurgie.

Ce que vous devez savoir :

En établissant le profil de votre cancer, votre médecin peut vous dire si vous êtes un bon candidat ou une bonne candidate pour l’immunothérapie.


5

Que dois-je savoir avant de commencer l’immunothérapie?

L’immunothérapie s’est révélée efficace pour aider l’organisme à combattre les cellules cancéreuses, mais elle peut aussi faire en sorte que votre organisme cible des cellules normales, ce qui peut entraîner des effets secondaires. L’expérience de traitement diffère d’une personne à une autre.

 

En général, les effets secondaires de l’immunothérapie peuvent comprendre des symptômes semblables à ceux de la grippe (la fièvre, les frissons, la faiblesse, les étourdissements, les nausées ou les vomissements, les douleurs musculaires ou articulaires, la fatigue, les maux de tête, la difficulté à respirer ou une tension artérielle faible ou élevée). Vous pourriez aussi présenter une enflure et un gain de poids en raison d’une rétention de liquide, des palpitations cardiaques, une congestion des sinus, une diarrhée, un risque d’infection et une inflammation des organes.

 

Certaines personnes ont aussi des réactions cutanées au point d’injection ou des réactions graves au cours de la perfusion, comme une difficulté à respirer et une sensation de perte de conscience. Vous pourriez ressentir d’autres effets secondaires que ceux énumérés. Pour obtenir plus de renseignements, parlez à votre médecin.


6

Une communication ouverte est la clé

 

Lorsque vous discutez de vos options de traitement avec votre médecin, assurez-vous de poser toutes les questions que vous avez, y compris sur le fonctionnement, l’administration, les objectifs et les effets secondaires possibles du traitement.

 

Il peut être utile de vous faire accompagner à votre visite pour avoir du soutien et de l’aide pour prendre des notes. Participer à votre plan de soins est un élément important pour obtenir les meilleurs résultats thérapeutiques possibles.


Si vous souhaitez obtenir plus d’information sur l’immunothérapie contre le cancer de la tête et du cou, consultez votre médecin.


CA-NON-00852