Retour

Le cancer

Lymphome de Hodgkin

Lecture de 5 minutes


Le lymphome de Hodgkin est un type de cancer qui touche un type de globules blancs, appelé lymphocytes, qui se trouve principalement dans le système lymphatique. Les lymphocytes circulent dans tout l’organisme par le sang et le système lymphatique et aident votre organisme à lutter contre les infections et les maladies. Le système lymphatique est constitué de la lymphe, des vaisseaux lymphatiques, des ganglions lymphatiques et des organes lymphatiques.

Le système lymphatique

Hodgkin Lymphoma Articles Visuals

Tiré de la Société canadienne du cancer.
 
Les ganglions lymphatiques, situés dans tout l’organisme, sont des structures clés du système lymphatique qui filtrent la lymphe pour éliminer les particules étrangères. Lorsque des bactéries et d’autres envahisseurs sont présents dans la lymphe, les lymphocytes se multiplient dans les ganglions lymphatiques.

 

Le lymphome de Hodgkin est un type de cancer qui prend habituellement naissance dans les lymphocytes B anormaux, qu’on appelle cellules de Hodgkin et de Reed-Sternberg (ou cellules HRS). Le lymphome de Hodgkin peut se manifester n’importe où dans le système lymphatique, mais il prend habituellement naissance dans un groupe de ganglions lymphatiques d’une partie du corps, le plus souvent dans le thorax, le cou ou les aisselles.


Quels traitements sont offerts pour le lymphome de Hodgkin?

Après avoir reçu un diagnostic de lymphome de Hodgkin, vous voudrez peut-être savoir quels sont les traitements disponibles pour traiter votre cancer. Il existe de nombreux traitements différents pour traiter le lymphome de Hodgkin. Ce type de cancer peut être traité au moyen de traitements, comme la chimiothérapie ou la radiothérapie, ou votre médecin pourrait envisager une greffe de cellules souches ou un traitement ciblé, tel que l’immunothérapie, comme options de traitement du lymphome de Hodgkin réfractaire (qui ne répond pas au traitement initial) ou récidivant (qui réapparaît après le traitement initial). Ce type de traitement peut également être utilisé comme traitement additionnel après une greffe de cellules souches lorsque le cancer présente un risque élevé de récidive ou d’évolution, ou en association avec d’autres traitements pour le lymphome de Hodgkin de stade IV n’ayant jamais été traité.

 

Chimiothérapie

 

Radiation

 

Greffe de cellules souches

 

Traitement ciblé, telle que l’immunothérapie

 

Plusieurs immunothérapies ont été mises au point pour traiter le lymphome de Hodgkin : certains ciblent le CD30, un récepteur du facteur de nécrose tumorale présent à la surface des cellules cancéreuses, puis libèrent un médicament toxique à l’intérieur des cellules pour les tuer. D’autres ciblent les systèmes de point de contrôle immunitaire PD-1 de votre organisme pour bloquer l’activité de protéines de point de contrôle spécifiques qui, à leur tour, aident à réactiver votre système immunitaire pour attaquer les cellules cancéreuses.

 

L’immunothérapie s’est révélée efficace pour traiter le lymphome de Hodgkin dans un certain nombre d’études cliniques. En évaluant votre état de santé et des renseignements précis sur votre cancer, votre médecin peut vous suggérer l’option de traitement qui vous convient le mieux.

 

L’immunothérapie contre le cancer peut être utilisée pour le traitement du lymphome de Hodgkin lorsque le cancer est réapparu ou s’est propagé après une greffe de cellules souches ou une chimiothérapie, après une greffe de cellules souches chez les patients présentant un risque élevé de récidive ou d’évolution, ou chez les patients non traités atteints d’un lymphome de Hodgkin de stade IV.

 

Comme pour tous les médicaments, l’immunothérapie peut entraîner des effets secondaires indésirables. L’immunothérapie s’est révélée efficace pour repérer et attaquer les cellules cancéreuses, mais elle peut aussi endommager les cellules normales. Les effets secondaires présentés, ainsi que leur gravité, dépendent de nombreux facteurs, comme votre état de santé général et le médicament choisi pour vous.

 

Certains des effets secondaires très fréquents de ces immunothérapies sont :

  • diarrhée
  • constipation
  • nausées
  • éruptions cutanées
  • fatigue
  • diminution de l’appétit
  • fièvre
  • douleur aux articulations ou aux muscles
  • essoufflement ou toux, maux de tête
  • étourdissements
  • perte de cheveux
  • enflure des membres
  • difficulté à dormir
  • résultats anormaux aux analyses de sang

Les immunothérapies peuvent aussi causer des effets secondaires graves et potentiellement mortels, comme : inflammation des poumons, du cerveau, du muscle cardiaque, du pancréas, de la peau, de l’hypophyse ou de la glande thyroïde, diminution du nombre de globules rouges (anémie hémolytique auto-immune), infections, y compris infection du cerveau, et problèmes à l’estomac ou aux intestins. Ces effets secondaires sont plus susceptibles d’apparaître pendant le traitement; toutefois, les effets secondaires peuvent se manifester plusieurs mois après votre dernière perfusion.
 
Vous devez mentionner tout symptôme nouveau ou inhabituel que vous présentez immédiatement à votre médecin. Il ou elle pourra vous suggérer des façons de soulager ou de prendre en charge ces effets indésirables afin que vous puissiez supporter autant que possible le traitement.


Le bon traitement pour votre lymphome de Hodgkin

Si vous avez reçu un diagnostic de lymphome de Hodgkin, la prochaine étape consiste à collaborer avec votre médecin pour prendre des décisions concernant votre traitement. Il est important de poser à votre médecin des questions sur les traitements qui vous conviennent, afin de vous assurer d’obtenir les meilleurs résultats thérapeutiques possible.


Quelle est la fréquence du lymphome de Hodgkin?

En 2020, la Société canadienne du cancer estimait que 1 000 Canadiens recevraient un diagnostic de lymphome de Hodgkin et que 100 Canadiens mourraient de cette maladie.


Si vous souhaitez obtenir plus d’information sur l’immunothérapie contre le lymphome de Hodgkin, consultez votre médecin.


CA-NON-00815