Retour

Les Traitements

Prendre en charge les effets secondaires du traitement contre le cancer

3 minutes de lecture

Aller à :
Introduction


Les effets secondaires sont une réalité indésirable qui résulte de l’administration d’un médicament ou d’un traitement. Avant de faire un choix parmi vos options de traitement, vous discuterez probablement avec votre médecin des effets secondaires possibles associés à chacune d’elles. Les effets secondaires que vous présentez et leur gravité dépendent de nombreux facteurs, notamment votre état de santé général, le type de cancer pour lequel vous êtes traité, son emplacement, le médicament utilisé et la façon dont il est administré.

 

Bien que vous ne puissiez pas contrôler quels effets indésirables se manifesteront, des moyens sont à votre disposition pour vous aider à atténuer certains des symptômes que vous pourriez présenter.


Traitements contre le cancer et effets indésirables possibles*

Chimiothérapie

La chimiothérapie agit en s’attaquant aux cellules cancéreuses qui se répandent rapidement.Ces médicaments circulent dans tout l’organisme et peuvent aussi endommager les cellules saines, ce qui entraîne des effets indésirables.

 

Les effets indésirables fréquents associés à la chimiothérapie sont, entre autres, la fatigue, l’anémie, la perte de cheveux, des nausées et des vomissements, des changements de l’appétit, une ecchymose, un saignement, une infection, la constipation ou la diarrhée, des changements de la peau et des ongles, une perte de poids, des changements dans l’humeur Vous pourriez aussi présenter des problèmes relatifs à la bouche, à la gorge, aux nerfs, aux muscles, à la vessie ou aux reins.

 

Parfois, la manifestation d’un effet indésirable peut être un indicateur d’un problème plus grave. Demandez à votre professionnel de la santé s’il y a des symptômes auxquels vous devriez être attentif ou que vous devriez signaler sans tarder.

Immunothérapie
contre le cancer

Des symptômes ressemblant à ceux de la grippe comme de la fièvre, des frissons, une faiblesse, des nausées, de la diarrhée,des courbatures ou de la fatigue, sont des effets indésirables courants de l’immunothérapie contre le cancer.

 

Certains médicaments d’immunothérapie peuvent causer des éruptions cutanées et des démangeaisons. Ces effets peuvent survenir durant votre traitement et se prolonger après le traitement. Consultez votre professionnel de la santé si vous présentez ces altérations cutanées. Il pourra vous proposer des crèmes ou vous prescrire des médicaments pour aider à soulager les démangeaisons.

Radiothérapie

La radiothérapie peut endommager les cellules saines dans la zone traitée, ce qui entraîne des effets indésirables. Les effets indésirables qu’une personne présente dépendent de la partie du corps traitée.

 

En plus des effets secondaires qui sont particuliers à chaque partie du corps, des effets indésirables généraux de la radiothérapie peuvent se manifester, notamment la fatigue, l’anémie, la perte de cheveux, la perte d’appétit, des nausées et des vomissements, des changements de la peau ou des réactions cutanées, et une diminution du nombre de globules. Des problèmes de fertilité, des problèmes cardiaques ou pulmonaires, de l’ostéoporose ou la formation d’un deuxième cancer sont des effets indésirables qui peuvent apparaître bien après la fin de votre traitement.

Chirurgie

Il est possible que des effets secondaires se manifestent après une chirurgie. Certains des effets secondaires qui peuvent apparaître après une chirurgie liée au traitement d’un cancer sont le mal de gorge, la douleur, des nausées et des vomissements, un saignement, une infection, la formation d’un caillot, une douleur névralgique ou des lésions aux nerfs, une cicatrice, une enflure, et des problèmes gastriques ou pulmonaires.

 

Un choc est un effet secondaire grave qui peut survenir pendant ou après la chirurgie. Il est également possible de faire une réaction à l’anesthésique utilisé durant la chirurgie.

Hormonothérapie

Hormonothérapie

Les effets indésirables de l’hormonothérapie que vous pourriez présenter dépendent du type d’hormonothérapie que vous recevez, de la dose et de votre santé générale.

 

Certains des effets indésirables les plus courants sont la fatigue, les nausées et vomissements, les bouffées de chaleur, l’enflure ou la sensibilité des seins, le gain de poids, la perte d’intérêt pour le sexe, les caillots sanguins, le dysfonctionnement érectile, la diarrhée, la douleur musculaire ou articulaire et les troubles de la fertilité. D’autres effets indésirables peuvent comprendre la perte osseuse (ostéoporose) et/ou les fractures osseuses, l’hypertension artérielle, un faible taux de potassium et l’enflure (rétention de liquides). Des cas d’insuffisance hépatique, dont certains entraînant le décès, ont aussi été signalés.

Greffe de cellules souches

Greffe de cellules souches

La greffe de cellules souches est une intervention très complexe pouvant entraîner des effets indésirables très graves. Votre nombre de cellules sanguines sera affecté et votre système immunitaire sera affaibli pendant plusieurs mois après la greffe. Votre équipe soignante vous surveillera étroitement durant cette période pour prendre en charge tout effet indésirable grave pouvant survenir.

 

Mis à part un risque élevé d’infection à la suite d’une greffe de cellules souches, les effets indésirables possibles sont les ecchymoses et saignements, l’anémie, le blocage de vaisseaux sanguins dans le foie, des troubles digestifs, comme les nausées, les vomissements, la perte de poids ou la diarrhée, les troubles de la peau et des cheveux, les problèmes de rein, de poumon, de cœur, du système nerveux central, des yeux, de la vessie, de la thyroïde, du foie ou des os. Une greffe de cellules souches peut entraîner des troubles du développement chez l’enfant ou des troubles de la fertilité. Certains de ces effets indésirables peuvent survenir tout de suite après l’intervention, tandis que d’autres peuvent apparaître des mois, voire des années après la greffe.

 

Il se peut que les cellules du donneur attaquent les cellules du corps du receveur, ce qui peut causer des dommages permanents à un organe après la greffe. C’est ce qu’on appelle la réaction du greffon contre l’hôte. Dans d’autres cas, il peut y avoir échec de la greffe, ou le corps du receveur peut rejeter les cellules greffées. Dans ces situations, une seconde greffe de cellules souches peut être nécessaire.

Traitement ciblé

Traitement ciblé

Il existe de nombreux types de traitements ciblés; par conséquent, les effets indésirables présentés dépendront du type de médicament administré, de la dose et de la façon dont il est administré (c.-à-d. en comprimé, par injection, etc.) ainsi que de votre santé générale.

 

Un traitement ciblé peut causer divers effets indésirables, dont l’hypertension artérielle, des saignements graves, des caillots sanguins, des troubles de la cicatrisation des plaies, l’anémie, des problèmes de rein, de foie, de cœur, de moelle osseuse ou de poumon, ou la formation de trous dans l’estomac ou les intestins, dont certains peuvent être mortels. Vous pourriez aussi présenter une rétention d’eau ou des problèmes de peau, comme la peau sèche ou une éruption cutanée.

 

2

Trucs pour la prise en charge des effets secondaires courants

Fatigue

La fatigue est un effet secondaire courant de plusieurs options de traitement. Pour aider à réduire la fatigue, vous pouvez :

  • Prendre plusieurs pauses ou à faire plusieurs petites siestes pendant la journée.
  • Faire des exercices légers, comme faire une marche.
  • Réduire les activités physiques intenses.
  • Vous laisser, vous ou une autre personne, accomplir les tâches épuisantes, comme faire le ménage ou aller à l’épicerie.

Perte de cheveux

La perte de cheveux peut être un effet secondaire dérangeant du traitement contre le cancer. Il s’agit non seulement d’un changement physique important, mais c’est aussi un rappel visuel constant, pour vous et pour les autres, de la bataille que vous menez contre le cancer. Pour réduire la perte de cheveux pendant le traitement, lavez vos cheveux moins souvent et évitez d’utiliser des appareils (comme des fers chauds, des brosses ou des sèche-cheveux) ou des produits (pour teindre, permanenter ou décolorer les cheveux) qui peuvent endommager vos cheveux. Dormez avec une taie d’oreiller en satin.

 

Si vous perdez vos cheveux, protégez votre cuir chevelu avec un écran solaire ou en portant un chapeau lors de vos sorties extérieures. Si vous perdez vos cils ou vos sourcils, vous pouvez également porter des lunettes de soleil pour protéger vos yeux.

 

Si vous prévoyez de porter une perruque ou une postiche, choisissez-la avant de perdre vos cheveux pour vous assurer qu’elle ressemble le plus possible à vos cheveux naturels. Informez-vous auprès de votre assureur provincial ou privé pour savoir si vous êtes admissible à un remboursement pour un tel achat.


Nausées et vomissements

Il est important de prendre en charge les nausées et les vomissements de façon appropriée pour éviter la déshydratation, la perte d’appétit et la fatigue. Ce faisant, vous contribuez à améliorer votre qualité de vie pendant le traitement. En plus de prendre un médicament contre la nausée, voici ce que vous pouvez faire pour réduire la gravité des symptômes :

  • Évitez de manger juste avant ou après le traitement.
  • Évitez d’avoir faim : prenez des collations, comme des craquelins, des rôties, des céréales sèches ou du yogourt, à intervalles de quelques heures.
  • Évitez les aliments qui ont une forte odeur ou un goût prononcé.
  • Buvez des liquides clairs, et prenez de petites gorgées tout au long de la journée.
  • Essayez de vous changer les idées en parlant avec un proche.
  • Les exercices de respiration, la rétroaction biologique, la méditation ou l’acupuncture peuvent aussi être utiles.

Symptômes pseudogrippaux

Des symptômes ressemblant à ceux de la grippe, comme de la fièvre, des frissons, une faiblesse, des étourdissements, des nausées, des courbatures, de la fatigue ou des maux de tête, sont des effets indésirables courants de l’immunothérapie contre le cancer.  Le repos et certains médicaments, comme l’acétaminophène, peuvent être utiles pour la prise en charge de ces symptômes.

* La portée clinique de ces données comparatives n’a pas été établie.

 


Si vous présentez ces effets ou d’autres effets indésirables pendant votre traitement,

Parlez avec votre médecin tout de suite.

Vous pouvez contribuer à réduire ou à gérer vos effets secondaires de manière à vous aider à traverser votre traitement aussi confortablement que possible.