Retour

Soutenir

Soulagement du stress pour les soignants

3 minutes de lecture


Prendre soin d’une personne qui suit un traitement d’immunothérapie contre le cancer peut comporter son lot de difficultés et d’émotions. Il est facile d’être en proie au stress causé par les exigences physiques liées aux soins d’une personne atteinte de cancer et les sentiments d’inquiétude et d’incertitude au sujet de son avenir.

 

En tant que soignant, vous vous concentrerez souvent sur les besoins quotidiens de l’autre personne. Mais prendre soin de votre santé émotionnelle est l’une des choses les plus importantes que vous pouvez faire pour être présent pour votre proche. Voici quelques conseils pour vous aider à soulager une partie du stress que vous pourriez éprouver pendant cette période :

 


2

Maintenez de saines habitudes de vie

Assurez-vous de répondre à vos besoins de base : ayez une alimentation saine et équilibrée, dormez suffisamment et demeurez actif. Essayez d’intégrer l’activité physique à votre journée en faisant une marche de 15 minutes à l’extérieur chaque jour. Buvez suffisamment d’eau, mais limitez votre consommation d’alcool et de caféine.


2

Reconnaissez vos émotions

Pour vous aider à composer avec les émotions changeantes que vous vivrez en cours de route, essayez ce qui suit :

  • Tenez un journal; écrire vos sentiments peut vous aider à les surmonter
  • Parlez souvent avec votre famille et vos amis de ce que vous vivez et de ce que vous ressentez
  • Ne vous sentez pas coupable face aux émotions négatives; comprenez que ce que vous ressentez est normal
  • Effectuez des exercices de respiration ou méditez
  • Joignez-vous à un groupe de soutien pour les soignants

2

Prenez congé

Le rôle de soignant peut vous occuper 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Il est important de prendre des pauses et de partir par moment, pour vous permettre de vous détendre, de vous ressourcer ou de faire une activité que vous aimez. Continuez autant que possible de pratiquer les passe-temps ou activités de loisir que vous aimez. Ne vous sentez pas coupable de votre absence; prendre soin de vous-même vous permet de mieux prendre soin de votre proche.


2

Apprenez à dire non

Respectez votre corps et votre esprit s’ils commencent à montrer des signes de fatigue. Dites non aux demandes ou aux responsabilités extérieures qui ne sont pas essentielles pour le moment. Si vous avez besoin d’un congé, demandez à un membre de votre famille, à un ami ou à une personne de votre collectivité de prendre la relève temporairement.


2

Demandez de l’aide

Apprendre à accepter l’aide des autres peut être difficile au début, mais ce sera un outil inestimable au fil du temps. Partager la charge avec d’autres rendra votre travail de soignant plus facile à gérer. Même de petites choses, comme demander à quelqu’un d’autre de préparer un repas ou de se rendre à la pharmacie, peuvent faire une grande différence. Connaissez et acceptez vos propres limites, et n’hésitez pas à demander de l’aide.


2

Reconnaissez les symptômes de dépression et d’épuisement professionnel

Il est normal pour les soignants de ressentir de la tristesse; cependant, soyez à l’affût des symptômes de dépression courants suivants qui durent au moins deux semaines :

  • Sentiments de tristesse, de désespoir ou de détresse
  • Absence de plaisir dans vos activités habituelles
  • Fatigue
  • Crises de larmes prolongées
  • Problème de concentration
  • Perte ou augmentation de l’appétit
  • Perte ou gain de poids
  • Changements dans les habitudes de sommeil
  • Maux d’estomac
  • Pensées autodestructrices ou suicidaires

 

Si vous pensez être aux prises avec la dépression ou l’épuisement du soignant, parlez-en immédiatement à votre professionnel de la santé.


CA-KEY-00257