Retour

Soutenir

Soutenir l’être cher pendant son parcours thérapeutique d’immunothérapie contre le cancer

3 minutes de lecture


En tant que soignant pour une personne atteinte d’un cancer qui entreprend une immunothérapie contre le cancer, vous aurez probablement à faire face à une toute nouvelle gamme de défis et d’émotions. Bien que de prendre soin d’un proche puisse être difficile par moment, il s’agit d’un rôle important, et l’expérience peut s’avérer profondément gratifiante.

 

Vous trouverez ci-dessous quelques trucs pour vous aider prendre soin d’un proche durant son traitement d’immunothérapie contre le cancer, ainsi que des conseils pour ne pas oublier de prendre soin de vous-même pendant cette période.


1

Offrir un soutien émotionnel

L’être cher passera probablement par une foule d’émotions après avoir reçu son diagnostic de cancer et tout au long de l’administration de son immunothérapie contre le cancer.

 

Voici quelques façons de l’aider :

 

Écouter – L’être cher se sentira peut-être découragé et il aura simplement besoin de quelqu’un avec qui partager ses émotions, sans être jugé ou conseillé.
Appuyer ses décisions à l’égard des traitements – Le choix des traitements est une décision très personnelle. Que vous soyez d’accord ou non avec sa décision, l’être cher aura besoin de se sentir appuyé.
Reconnaître les signes de dépression – Il est normal que l’être cher se sente triste, en colère ou anxieux durant cette période. Cependant, si vous remarquez qu’il commence à se sentir particulièrement découragé, qu’il pleure pendant de longues périodes, qu’il présente des changements dans ses habitudes de sommeil, des variations de poids ou des difficultés à se concentrer, ou qu’il n’apprécie plus les choses qu’il aimait avant, il se peut qu’il soit aux prises avec la dépression. Consultez son médecin si vous croyez que l’être cher montre des signes de dépression.
Savoir quand demander de l’aide – Si vous pensez que l’être cher a besoin d’aide pour composer avec ses émotions, suggérez-lui de demander l’aide d’un professionnel, comme un psychologue ou un groupe de soutien.


2

Aider durant le traitement

L’être cher aura de nombreux rendez-vous dans le cadre de son traitement d’immunothérapie contre le cancer. Une grande partie de votre rôle de soignant consistera à l’accompagner à ses différents rendez-vous. Voici ce que vous pouvez faire pour l’aider :

  • Vous préparer pour les rendez-vous en recueillant des renseignements pertinents de sources fiables. 
  • Dresser une liste de questions à poser au médecin.
  • Apporter un carnet ou un magnétophone pour recueillir l’information fournie afin d’éviter de manquer des détails importants ou de les oublier après votre départ.
  • Poser toutes les questions de suivi que vous ou l’être cher avez.
  • Agir à titre de porte-parole pour l’être cher lors de ses rendez-vous et durant ses traitements. Assurez-vous que le médecin comprenne ses souhaits concernant le traitement et informez-le des effets indésirables que l’être cher présente.

2

Composer avec les effets secondaires

Comme tous les médicaments et les traitements médicaux, l’immunothérapie contre le cancer peut provoquer des effets indésirables chez l’être cher. Les effets secondaires présentés et leur gravité dépendent de nombreux facteurs, notamment l’état de santé général d’une personne, le type de cancer pour lequel elle est traitée, le médicament utilisé et la façon dont il est administré. Bien que vous ne puissiez pas empêcher les effets indésirables de survenir, des moyens sont à votre disposition pour aider l’être cher à composer avec certains des symptômes qu’il présente.


Les symptômes pseudogrippaux

Des symptômes ressemblant à ceux de la grippe, comme de la fièvre, des frissons, une faiblesse, des nausées, de la diarrhée, des courbaturesou de la fatigue, sont des effets indésirables courants de l’immunothérapie contre le cancer.

 

Le repos et certains médicaments, comme l’acétaminophène, peuvent être utiles pour la prise en charge de ces symptômes.


La fatigue

La fatigue est un effet secondaire courant du traitement contre le cancer. Pour l’aider à atténuer ce symptôme, invitez l’être cher à  :

  • Prendre plusieurs pauses ou à faire plusieurs petites siestes pendant la journée.
  • Faire des exercices légers, comme faire une marche.
  • Réduire les activités physiques intenses.
  • Vous laisser, vous ou une autre personne, accomplir les tâches épuisantes, comme faire le ménage ou aller à l’épicerie.

 

Informez toujours le médecin sans tarder de l’apparition d’un effet indésirable chez l’être cher. Il ou elle pourra lui suggérer des façons de soulager ou de prendre en charge ces effets indésirables afin qu’il puisse supporter autant que possible le traitement d’immunothérapie contre le cancer.


4

Prendre soin de vous-même

En tant que soignant, votre principale préoccupation sera de répondre aux besoins quotidiens de l’être cher. Toutefois, prendre soin de vous-même est l’une des choses les plus importantes que vous puissiez faire pour aider l’être cher.

 

Voici quelques conseils pour vous aider à prendre soin de vous-même durant cette période :

Rester en santé – Assurez-vous de répondre à vos besoins fondamentaux : adoptez une alimentation saine et équilibrée, dormez suffisamment et restez actif.

Reconnaître vos émotions – Prendre soin d’un être cher pendant son traitement d’immunothérapie contre le cancer peut être une épreuve difficile et éprouvante. Pour vous aider à composer avec les émotions auxquelles vous ferez face tout au long du parcours, vous pouvez :

  • Tenir un journal
  • Parler souvent aux membres de votre famille et à vos amis pour leur dire ce que vous vivez et comment vous vous sentez
  • Éviter de vous sentir coupable de ressentir des émotions négatives; ce que vous ressentez est normal
  • Faire des exercices de respiration ou de la méditation
  • Joindre un groupe de soutien pour les soignants

 

Vous accorder des répits – Être soignant peut être un travail à temps plein. Il est important que vous preniez des pauses et que vous vous accordiez des congés pour vous permettre de relaxer, de récupérer ou de faire quelque chose que vous aimez. Ne vous sentez pas coupable de prendre congé; prendre soin de vous contribue à faire de vous un meilleur soignant pour l’être cher.

Demander de l’aide – Apprendre à accepter l’aide des autres peut être difficile au début, mais vous y verrez un atout précieux au fil du temps. Partager la charge avec d’autres personnes rendra votre travail de soignant plus facile à gérer. Même les petites choses, comme quelqu’un qui prépare un repas ou qui fait une course à la pharmacie, peuvent faire une grande différence. Reconnaissez et acceptez vos propres limites, et ne soyez pas gêné de demande de l’aide.